Accueil Afrique En repérage à Tananarive

En repérage à Tananarive

14 min read
0
0
38
Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

 

Je pars en mission à Antananarivo (Tananarive) en éclaireur pour préparer le terrain aux futures missions de mon organisme.
 
Le centre-ville
   Quartier Antaninarenina
   Marchés et Restaurants
   Autour du lac Anosy
Les faubourgs
Le vol de retour

Je suis plutôt bien loti avec mon hôtel (Hôtel du Louvre) qui m’a réservé une chambre qui s’apparente plutôt à une suite !

Ma chambre, ou plutôt suite, à l'hôtel Le Louvre Ma chambre, ou plutôt suite, à l'hôtel du Louvre

 

Le centre-ville

Quartier Antaninarenina

Depuis le balcon de l’hôtel, situé au centre-ville, on peut voir Lalana (la rue) Rainiaiarivony ainsi que le palais présidentiel.
Vue sur Lalana Rainiaiarivony et le palais présidentiel depuis le balcon de ma chambre d'hôtel

On aperçoit aussi une église située sur une des nombreuses collines ceinturant la ville.
Vue depuis le balcon de mon hôtel

Place de l’indépendance, à deux pas de mon hôtel.
Vue sur Tananarive depuis la place de l'Indépendance

Un peu avant le coucher du soleil, la pollution forme une brume presque esthétique sur la ville.
Place de l'Indépendance à Tananarive, un peu avant le coucher du soleil

J’aime beaucoup cette photo, avec le joli dessin au premier plan.

Le soleil couchant illumine les collines de Tananarive.
Le soleil couchant illumine les collines de Tananarive

Marchés et Restaurants

En descendant quelques escaliers, on parvient au marché Analakely (« Petite Forêt ») qui offre une pause animée et chamarrée.
Au marché Analakely de Tananarive

C’est le plus grand marché de la ville. Avec plus de 800 stands dédiés aux fruits, légumes, poissons et autres produits alimentaires mais aussi à l’électroménager, l’habillement (dont de nombreuses robes de mariées), les jouets, la cosmétique, on est certain d’y trouver ce que l’on cherche à des prix plutôt bas.

Au marché Analakely de Tananarive Au marché Analakely de Tananarive

Un détour par l’hôtel Palissandre, non loin du marché, permet de ravir à la fois les yeux et les papilles, une constante à « Tana » où l’on se régale vraiment.
Vue depuis l'hôtel Palissandre de Tananarive

Parmi les régalades, il y a le foie gras poêlé du restaurant de l’hôtel Colbert et la bière locale Three Horses Beer au restaurant Le Glacier.

Foie gras poêlé au restaurant de l'hôtel Colbert de Tananarive Three Horses Beer

Le restaurant de l’hôtel Colbert, outre la très bonne nourriture, offre également une très belle vue sur le Sud-Est de Tana. On y voit notamment une très belle maison traditionnelle malgache, voisine du restaurant. On distingue également le Palais de la Reine sur les hauteurs, à droite sur la photo. Le Palais de la Reine, ou plus simplement Rova, est une enceinte royale fortifiée située au sommet de la colline Analamanga à 1462 mètres d’altitude. Il a été fondé en 1610 et a été détruit par un incendie criminel en 1995. Sa reconstruction a commencé en 2006 et n’était pas encore totalement achevée en 2018.
Vue depuis le restaurant de l'hôtel Colbert de Tananarive

Autour du lac Anosy

De magnifiques jacarandas aux fleurs pourpres poussent tout autour du lac. On les appelle aussi des flamboyants bleus.
Arbre jacaranda aux fleurs pourpres

Une statue, Anjely Mainty, a été érigée au centre du lac en 1927 par les Français Barberis et Palin pour rendre hommage aux soldats malgaches morts pendant la première guerre mondiale. Anjely mainty signifie « l’Ange noir ».
Lac Anosy avec Anjely Mainty au centre

Lac Anosy depuis les escaliers menant à la rue Rakotonirina de Tananarive

Lac Anosy depuis la rue Rakotonirina de Tananarive

Sur les hauteurs, à gauche, on re-voit le Palais de la Reine.

 

Les faubourgs

Tananarive est une ville très embouteillée. Le trajet entre l’hôtel et les bureaux où je travaille toute la semaine, situés dans les locaux de l’Institut de Gemmologie dure entre 45 minutes et 1 heure, alors qu’il ne devrait durer qu’une vingtaine de minutes. Cela permet d’admirer le paysage…
Il y a un nombre incroyable de personnes et de petits commerces au bord des routes !
Tananarive est bâtie sur un site magnifique et possède de très beaux bâtiments et monuments, malheureusement elle est aussi très sale.
Sur le chemin de la Direction de la Géologie...

L’Institut de Gemmologie se trouve sur une colline ombragée. La vue est sympa.
Vue depuis l'institut de gemmologie de Tananarive

Côté boulot, il y a du travail de rangement à prévoir dans ces locaux vétustes !
A l'intérieur de la carothèque

A l'intérieur de la carothèque

ça contraste avec certains locaux financés par les Chinois, flambant neufs !
Nouveaux bureaux du Cadastre Minier près de l'aéroport

A mi-chemin entre l’Institut et le centre-ville, depuis Lalana VVS à Antanimora, entre la Lisy Art Gallery (où l’on peut trouver de l’artisanat local très chouette) et le restaurant La Toque Enchantée, on a une belle vue sur les hauteurs de la ville.
Sur ces hauteurs, on aperçoit encore tout à gauche le Palais de la Reine, et un peu plus à droite, le Palais d’Andafiavaratra. Ce palais est situé sur la plus haute colline de Tananarive. Conçu en 1872, c’était la résidence du Premier ministre de Madagascar. Le bâtiment sert actuellement de musée qui y expose les objets d’importance historique sauvés du Palais de la Reine lors de l’incendie de 1995.
Lalana VVS à Tananarive

Un rendez-vous m’amène près du Tana Water Front. Tout près, il y a le centre commercial Ambodivona, où j’achète du poivre sauvage qui s’avèrera être délicieux !
Depuis Tana Water Front, on voit le lac et les marais Masay.
Lac devant le centre commercial Waterfront de Tananarive

En retournant vers le centre-ville, on tombe sur une autre maison traditionnelle : la Villa Vanille.
Villa Vanille

Plus tard, sur la route du Cadastre Minier, près de l’aéroport Ivato, je croise de nombreuses rizières.
Rizière sur la route de l'aéroport, en bordure de Tananarive

 

Ambohimanga Rova

Le travail est terminé. Avant de reprendre l’avion, j’ai droit à une demie-journée de tourisme que je passe à Ambohimanga Rova, un complexe fortifié séculaire comportant des vestiges de maisons précoloniales et des tombeaux royaux situé à 1h30 au nord de Tana. Le site date du début du XVIIIe siècle.
Ambohimanga Rova

A l'intérieur d'Ambohimanga Rova

Merci au chauffeur qui m’a amené jusqu’ici !
Mon chauffeur

Dans l’enceinte Mahandrihono (« sait attendre »), deux bâtiments ornés sont construits en palissandre. A droite, Fandriampahalemana est le plus grand des deux. Au 2e étage se trouvent les chambres de la reine Ranavalona II et de sa servante. C’est un lieu sacré où de nombreux visiteurs viennent en pèlerinage prier son esprit.
A gauche, le plus petit pavillon est connu sous le nom de Tranofitaratra (« maison de verre »), construit en 1862 sous les ordres de Ranavalona II. La reine y rassemblait son conseil des ministres, et les grandes fenêtres sur les quatre côtés offraient une vue sur la campagne en contrebas, permettant à la reine de s’assurer de la sécurité de son environnement.
La maison de verre et le palais de la reine

Depuis les fenêtres des différents palais, on domine effectivement les environs.
Les environs d'Ambohimanga Rova vus depuis une fenêtre

Environs qui sont remarquables !
Vue sur les environs d'Ambohimanga Rova

Le panorama est magnifique. La vue porte très loin, jusqu’aux faubourg de Tananarive.
Panorama des environs d'Ambohimanga Rova

A la sortie de ce site grandiose, on débouche dans le village d’Ambohimanga.
On peut y avoir entre autres une maison en ruine
Maison en ruines dans le village d'Ambohimanga

et un tombeau.
Tombeau dans le village d'Ambohimanga

Direction maintenant l’aéroport pour prendre le vol de retour!
Tana est une ville attachante jouissant de nombreux atouts. J’aimerais bien y revenir.

 

Le vol de retour

Dans beaucoup d’aéroports en Afrique, on re-vérifie les bagages à main avant l’entrée dans l’avion. ça me permet d’immortaliser notre avion, qui a fière allure. Ce n’est jamais que la 3e fois que les bagages à main sont inspectés, après l’entrée de l’aéroport et l’inspection aux rayons X classique avant l’embarquement…
Mon avion pour le retour

Avant de rentrer dans le ciel français, on passe tout d’abord au-dessus des Abruzzes
Les Abruzzes vues d'avion

puis au-dessus des Alpes. On distingue même les glaciers !
Au-dessus des Alpes

On croise ensuite le lac du Der-Chantecoq, puis celui d’Enghien-les-Bains avec sa forme caractéristique.

Lac du Der-Chantecoq Lac d'Enghien

Avant l’atterrissage, on aperçoit vers le sud Paris sous un voile de pollution.
De gauche à droite sortent de la brume la tour Montparnasse, la tour Eiffel, la Défense et la Seine.
Paris sous le voile de la pollution

  • Kinshasa 2

    Kinhasa 7 ans après

      Je suis de retour à Kinshasa 7 ans après ma première visite. Voyons si les choses o…
  • Doha skyline

    Mal de dos à Doha

      Un projet d’hydrogéologie me conduit pour la seconde fois à Doha, au Qatar. L…
  • Lusaka

    Projet ZimZam, étape 2 : Lusaka

      Après la semaine initiale à Harare, la 2e semaine en Afrique australe anglophone du…
Plus d'Articles liés
Plus d'Articles de thivi
  • Kinshasa 2

    Kinhasa 7 ans après

      Je suis de retour à Kinshasa 7 ans après ma première visite. Voyons si les choses o…
  • Lusaka

    Projet ZimZam, étape 2 : Lusaka

      Après la semaine initiale à Harare, la 2e semaine en Afrique australe anglophone du…
  • Harare

    Projet ZimZam, étape 1 : Harare

      La première mission du projet « ZimZam » nous réserve une semaine à Harare au Zimba…
Plus d'Articles sur Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Kinhasa 7 ans après

  Je suis de retour à Kinshasa 7 ans après ma première visite. Voyons si les choses o…