Home Afrique Sensibilisation à la préservation de la qualité de l’eau au Bénin

Sensibilisation à la préservation de la qualité de l’eau au Bénin

8 min read
1
0
118
Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

 

Mes 5e et 6e missions au Bénin (novembre-décembre 2009 et avril-mai 2010) se déroulent principalement dans les environs de Bassila (Donga) et Adja-Ouéré (département du Plateau), même s’il y a aussi des escales dans les villes de Djougou, Porto-Novo et Cotonou.

Mais que ça a été compliqué d’arriver à Cotonou! En effet le volcan islandais au nom à coucher dehors (Eyjafjallajökull) a fait des siennes et a craché des tas de cendres qui ont cloué au sol les avions européens pendant plusieurs jours. Mon vol a d’abord été reporté, puis au moment de reprendre l’avion quelques jours après, j’apprends au guichet que je suis en surbooking. Finalement je peux quand même y aller et m’engager dans la queue des contrôles de douane et de sécurité. Si vous pensiez comme moi qu’une fois dans cette file vous étiez assuré de pouvoir prendre votre avion, détrompez-vous !
En effet, comme on est à Roissy, la file est incroyablement longue. Quand je finis par arriver à l’embarquement, la porte est close. L’avion est encore là mais je ne peux pas passer… On me dit que ma valise est en train d’être débarquée. Alors que je suis juste là, prêt à embarquer ! Ma valise est finalement débarquée et j’aurai bien du mal à la retrouver dans les méandres de l’aéroport. Ensuite, bien sûr, Air France et Aéroports de Paris se rejettent la faute pour mon défaut d’embarquement. Après d’âpres négociations, j’obtiens quand même le droit de revenir prendre le vol du lendemain, sans frais supplémentaire (encore heureux!)
Je gagne juste le droit de passer une nuit fabuleuse dans un hôtel au pied des pistes. Et finalement, le lendemain, tout se passe bien.

Une fois enfin arrivé, le but de mon travail est d’aider les villageois à préserver la qualité de l’eau qu’ils boivent. Cette eau provient de nappes souterraines captées par des puits ou des forages. Comme ces ouvrages sont souvent implantés dans les points bas, les pollutions ruissellent jusqu’à eux, s’infiltrent et se retrouvent dans l’eau puisée. On tente d’instaurer des périmètres de protection autour des ouvrages, ou nulle activité polluante ne sera autorisée.

Pour certains villageois, l’eau est une bénédiction envoyée par les ancêtres, il est donc inconcevable qu’elle soit souillée et puisse transmettre des maladies. Schémas à l’appui, nous tentons d’expliquer quel chemin parcoure l’eau puisée dans les puits, et comment elle peut se charger en polluants chimiques mais surtout bactériologiques.

On utilise les moyens du bord pour la partie théorique
Présentation théorique des périmètres de protection dans la Donga

Dans le département du plateau, les habitants sont attentifs aux conseils pour la protection de leurs captages d’eau
les participants d'Adja-Ouèrè sont attentifs

A Bassila (Donga) aussi, on est très concerné par le sujet
les participants de Bassila sont attentifs

Puis on amène des représentants de la population voir les captages et les pollutions qui peuvent les affecter. C’est très coloré !
en route vers le captage

A Bassila et Adja-Ouèrè, on évalue les risques de pollution potentiels et l’état de protection du captage avec le maire et la population. Cherchez l’intrus!
Visite du captage d'Igbo-Makro

Visite du captage d'Atan-Ouignan

A Porto-Novo, on réalise des essais de pompage pour connaître les caractéristiques de la nappe qui alimente la ville en eau
Pompage d'essai à Porto-Novo

Pompage d'essai à Porto-Novo

La ville a beau être la capitale officielle du Bénin, elle reste tout de même très rurale, du moins dans certains quartiers
Environnement du forage F4 de Porto-Novo

Environnement du forage F6 de Porto-Novo

Environnement du forage F0 de Porto-Novo

En fin de mission, le Partenariat National de l’Eau du Bénin organise une information sous la forme de petits sketchs à Djomon, avec le slogan « l’eau c’est la vie! »
Présentation L'eau c'est la vie à Djomon

Présentation L'eau c'est la vie à Djomon

L’assistance est captivée
Assistance de la présentation L'eau c'est la vie à Djomon

Assistance de la présentation L'eau c'est la vie à Djomon

Répétez avec moi : l’eau c’est la vie !

Autres articles sur le Bénin :

Premiers pas en Afrique noire : le Bénin
Retour au Bénin
  Bénin 3
4e séjour au Bénin
  • l'Ouémé à Bonou

    4e séjour au Bénin

      Finalement tous les ans depuis 2006 j’ai droit à un séjour au Bénin… Ce…
  • La corvée d'eau à Erokowari, Bénin

    Premiers pas en Afrique noire : le Bénin

    C’est un peu anxieux que je prépare mon voyage au Bénin : quelques récits d’am…
Load More Related Articles
Load More By thivi
Load More In Afrique

One Comment

  1. Louis Montres

    2 août 2022 at 8 h 52 min

    superbe article, le projet est plus que respectable ! félicitations 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Retour en RDC, à Lubumbashi cette fois

  Le dépaysement commence dès l’avion de la compagnie Ethiopian avec ces curieu…